L'actualité immobilière dans le grand Ouest

Cap à l'Ouest, vers les villes où il fait bon vivre. Tracez une ligne partant de Caen pour rejoindre Barritz en passant par Tours, Angers, Nantes, Rennes, Vannes, Saint Malo, La Baule, Lorient , Brest, La Rochelle, Les Sables d'Olonne, Bordeaux, et les centaines d'autres destinations pour commencer une nouvelle tranche de vie. L'immobilier neuf est très actif dans nos régions, l'offre de qualité ne manque pas. Alors , laissez vous guider par les présentations de nouveaux programmes et n'hésitez pas à contacter les professionneles du logement neuf
YouTube TV OUEST IMMOBILIER Google + TV OUEST IMMOBILIER Twitter TV OUEST IMMOBILIER Facebook TV OUEST IMMOBILIER
La première chaîne TV de l'immobilier dans l'ouest

Logement : la politique de l'offre version Duflot


04 Février 2014

TV Ouest Immobilier vous recommande cet article LaTribune.fr :

http://www.latribune.fr/vos-finances/immobilier/20140121trib000811027/logement-la-politique-de-l-offre-version-duflot.html


Extrait :

La ministre du Logement a présenté sa propre conception d'une politique d’offre pour le logement, tout en fustigeant les politiques de droite qui ont soutenu par le passé la demande.
 
La conférence de presse du 14 janvier du président de la république François Hollande -où il a déclaré que "l'offre crée la demande"- a semble-t-il fait des émules au sein du gouvernement. Ainsi lors de ses vœux à la presse ce mardi, la ministre du Logement Cécile Duflot a en quelque sorte rebondi sur les propos du chef de l'État. "Il est de bon ton en cette période de faire l'éloge de la politique de l'offre", s'est-elle amusée en introduction, avant de faire de sa politique d'offre de logements le fil rouge de son discours.
 
Si elle a tout de même averti contre le risque de "s'embarquer dans un tango de l'irresponsabilité où à chaque concession du gouvernement répondrait une demande supplémentaire des organisations patronales", elle a fuit le débat ambiant sur le tournant social-démocrate opéré la semaine par le chef de l'État. Elle s'est contenté d'indiquer que la question était davantage pour elle "d'inventer la sociale-écologie capable de répondre aux enjeux et aux maux du 21e siècle".

 
Les conservateurs britanniques comme la droite française ?
Dans le domaine du logement, les résultats mitigés du soutien généreux à la demande ces dernières années ont, il faut dire, ouvert la voie à une politique davantage orientée vers l'offre. "Si l'on prend pour exemple le domaine du logement, au cours des dix dernières années, la droite française a privilégié une politique de la demande. Et les conservateurs britanniques la conduisent aujourd'hui", a ainsi indiqué la ministre.
 
"En matière de logement, une politique de la demande consiste à encourager à tout prix l'accession à la propriété en multipliant les crédits immobiliers, sans tenir compte ni des besoins sociaux, ni de l'aménagement du territoire. On connaît désormais les sinistres conséquences de cette politique : les subprimes ont vu le jour aux États-Unis ; en Espagne, la banqueroute généralisée a saisi le pays ; en France, c'est l'explosion des prix de l'immobilier, que l'on retrouve aussi au Royaume-Uni, et bien plus encore à Londres, victime d'une énième bulle depuis quelques mois", a déclaré Cécile Duflot.
 
Mettre fin à l'inflation galopante
Sa propre politique de l'offre, Cécile Duflot la définit tout d'abord par la nécessité de mettre "fin à l'inflation galopante des prix du logement". C'est pour cela qu'elle a souhaité "encadrer les loyers".
 
"Les prix de l'immobilier viennent pénaliser les revenus des ménages, font augmenter lourdement le coût de la vie et menacent la compétitivité internationale de notre pays. Pourquoi les entreprises voudraient-elles s'installer en France, lorsque le coût d'installation est lourdement grevé par les prix au mètre carré, que ce soit pour installer des bureaux ou loger des salariés ?"


Mathias Thépot
© LaTribune.fr