L'actualité immobilière dans le grand Ouest

Cap à l'Ouest, vers les villes où il fait bon vivre. Tracez une ligne partant de Caen pour rejoindre Barritz en passant par Tours, Angers, Nantes, Rennes, Vannes, Saint Malo, La Baule, Lorient , Brest, La Rochelle, Les Sables d'Olonne, Bordeaux, et les centaines d'autres destinations pour commencer une nouvelle tranche de vie. L'immobilier neuf est très actif dans nos régions, l'offre de qualité ne manque pas. Alors , laissez vous guider par les présentations de nouveaux programmes et n'hésitez pas à contacter les professionneles du logement neuf
YouTube TV OUEST IMMOBILIER Google + TV OUEST IMMOBILIER Twitter TV OUEST IMMOBILIER Facebook TV OUEST IMMOBILIER
La première chaîne TV de l'immobilier dans l'ouest

Sur les biens à petits prix, le marché reste soutenu


04 Février 2014

TV Ouest Immobilier vous recommande cet article Explorimmo.com :

http://www.explorimmo.com/edito/le-club-immo/detail/article/maitre-thierry-thomas-sur-les-biens-a-petits-prix-le-marche-reste-soutenu.html



Extrait :

" Évolution des prix, activité du marché, conseils pratiques pour vendre ou acheter un bien... Maître Thierry Thomas, président de l'Institut Notarial du Droit Immobilier, nous livre ses analyses. Interview d'Olivier Marin.
 
Club Immo : à la lumière de vos statistiques officielles, comment se comportent les différents marchés ?
Maître Thomas : Le marché de l'immobilier ancien connaît une légère crise. Cependant, nous ne constatons pas d'effondrement des prix mais plutôt un tassement et dans certains secteurs géographiques une baisse mais qui n'est pas majeure. Les prix reculent avant tout dans les régions isolées ou rurales mais également dans certaines cités urbaines importantes, comme par exemple autour de Nantes où les prix avaient connu historiquement une hausse conséquente. C'est aujourd'hui davantage un rééquilibrage qui s'opère. De son côté, le secteur du neuf est confronté à une crise beaucoup plus marquée. Le nombre de mises en chantiers est en fort repli tout comme celui de la vente des logements neufs.
 

Par typologie de biens, les petites surfaces se vendent-elles mieux ?
Oui, d'ailleurs le volume d'activité du marché se porte plutôt bien.  Il est clair que les biens dont les prix sont relativement conséquents peinent à trouver des acquéreurs. Le marché reste soutenu sur les biens dont les prix sont plutôt bas, situés en moyenne, au niveau national, entre 100.000 et 250.000 euros.
 
Quelles sont les clés de la relance immobilière ?
Tout d'abord, en ayant une stabilité et une lisibilité fiscale plus conséquente afin d'éviter les changements de règles au gré des lois de finances. Ensuite, que l'on ne touche pas aux droits de mutations.  Dans certains départements, la taxe de publicité foncière devrait augmenter de 0,7 % ce qui va alourdir le budget des acquéreurs et se traduire à mon sens par une baisse des volumes. Et puis, il faudrait que les banques assouplissent les conditions d'octroi des prêts et notamment en direction des jeunes ménages, et pourquoi pas, en revoyant les modalités du Prêt à taux zéro qui sont aujourd'hui trop draconiennes.
 "
 
 
Olivier Marin
© Explorimmo.com